Tapis en tissus recyclés, un artisanat roumain en voie de disparition

Le tapis en tissus recyclés était répandu dans tous les villages roumains. Selon la région, on l’appelle “pres”, “tol”, “tolic”, “pres din cordele”…

Aujourd’hui, ces tapis ne suscitent plus trop d’intérêt, étant souvent jugés par les roumains comme vieillots…

Ce manque d’intérêt du marché local joue au détriment d’une transmission durable de ce savoir-faire ancestral et le constat actuel est unanime – on parle maintenant d’un artisanat en voie de disparition.

C’est lors de notre voyage de juin 2017 que nous avons redécouvert ces tapis. Nous en sommes tombés sous le charme. Depuis, on s’intéresse de près à leur histoire et à leur mode de fabrication.

Du tapis en laine au tapis en tissus recyclés

Il est difficile de situer avec précision l’apparition de cet artisanat. Dans certaines parties du pays, on le date vers la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Il s’agissait alors d’une période de pauvreté.

Tisserandes roumaines des Monts Apuseni
Tisserandes roumaines, Monts Apuseni, 1938
(Crédit photo : Satele din Romania)

Le tapis en tissus recyclés est apparu comme une version plus modeste des tapis traditionnels en laine. Ceux-ci habillaient jadis les maisons campagnardes.

Même si son apparition semble être un effet direct de la pauvreté, cet artisanat témoigne de l’ingéniosité et de la créativité du paysan roumain.

Tisserande de Fundu Moldovei, Suceava, 1928
(Crédit photo : Archive du Musée National du Village “Dimitrie Gusti”
via @Satele din Romania)

Comme beaucoup d’autres techniques de tissage traditionnel, il s’agit d’un savoir-faire transmis de mère en fille. Les femmes tissaient ces tapis pendant les longs hivers roumains, quand elles avaient plus de temps libre.

Au-delà de leur caractère utilitaire, il y avait aussi une certaine notion de « fierté » et d’enjeu social. Dicté par les coutumes et par la conscience collective villageoise, une bonne maîtresse de maison devait « habiller » son foyer. Les tapis, couvertures tissées main, en laine ou à défaut, en tissus recyclés étaient des éléments importants pour y parvenir.

Sibiu, 1932
(Crédit photo : Satele din Romania)

Une fabrication artisanale

Pour les dernières tisserandes d’aujourd’hui, les étapes de fabrication restent les mêmes. Elles récupèrent des bouts de tissus, qu’elles coupent. Puis, elles relient et tissent à l’aide d’une machine à tisser traditionnelle, appelée « razboi » (« guerre » en traduction littérale).

Fabrication d’un tapis en tissus recyclés
(Crédit photo : stiri.botosani.ro)

Le « razboi de tesut » est un métier à tisser dont le fonctionnement de base est simple. La machine fixe les fils de chaîne selon la tension désirée, tout en permettant le passage des fils de trame, perpendiculairement entre les fils de chaîne.

Métier à tisser roumain pour fabriquer un tapis en tissus recyclés traditionnel
Chineurs du monde
Esquisse d’un métier à tisser
(Crédit photo : Satele din Romania)

Un artisanat en voie de disparition

A notre plus grand regret il est actuellement assez difficile de retrouver des artisans possédant encore ce savoir-faire. Ceci complique beaucoup sa transmission.

Convaincus du potentiel de ces tapis, nous sommes à la recherche de tisserandes intéressées par une collaboration pérenne.

Mais la tâche s’avère très difficile…

Amis roumains, nous sommes à votre écoute pour toute information ou contact utile !

Les tapis en tissus recyclés disponibles sur la boutique en ligne

Lors de nos voyages de sourcing réguliers en Roumanie, nous chinons les dernières pièces vintage de tapis en tissus recyclés. Ils sont particulièrement adaptés pour les couloirs ou en tapis d’appoint dans une pièce pour apporter une touche de couleur ! Visitez notre rubrique tapis pour découvrir les pièces en stock :

Tapis en tissus recyclés Chineurs du monde
Tapis en tissus recyclés mutlicolore Chineurs du monde

Qui sommes-nous ?

Nous sommes Laura & Michael, voyageurs chineurs de décoration ethnique et d’artisanat du monde! Chaque pièce est sélectionnée avec soin, pendant nos voyages, directement auprès des artisans rencontrés.

Nous vous proposons un univers déco bohèmeethnique et éclectique. Des pièces uniquesfaites à la main, dans le respect des savoirs ancestraux.

Découvrez notre sélection sur notre boutique en ligne https://chineursdumonde.com et suivez nos voyages sur les réseaux sociaux : @chineursdumonde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.